L’îlot central de la maison : la cuisine !

Si il y a bien une chose de l’ordre de la religion dans ma famille : c’est la cuisine. J’adore cuisiner (et manger 😉 ) c’est donc tout naturellement les meubles sur-mesures que j’ai choisi de concevoir et fabriquer en premier (c’est aussi plus facile de se passer d’une bibliothèque que d’une cuisine quand on aménage 😉 ).

Mes besoins étaient : beaucoup de rangements pour éviter que tout traine, deux plans de travail (dont un où on peut manger sur le pouce), et la possibilité d’accueillir des plaques et un four large (90cm). Je me suis naturellement tourné vers l’option îlot et un mur complet de meubles avec les tiroirs en bas et les placard en haut.

Comme j’ai accès à une fraiseuse numérique CNC à Make it Marseille, j’ai profité de cet outil extraordinaire pour tout faire avec. Je me suis donc lancé dans la conception et la modélisation de toute la cuisine dans le logiciel Autodesk Fusion 360. Il offre l’avantage de pouvoir gérer la conception en paramétrique, la modélisation, la mise à plat et la génération de parcours d’outils. Il est très puissant : je peux revenir en arrière quand je veux, ou faire varier les paramètres prédéfinis pour modifier mon projet et il recompile tout; en ce sens c’est un vrai outils d’aide à la conception (je vous ferai un article complet sur tout le processus). Tous les aménagements de l’appartement seront réalisés avec ces techniques, ça va sans dire !

Pour ce qui est des matières, j’ai choisi le contre-plaqué bouleau 13 plis. Ce sont des panneaux très rigides avec une tranche qui restent très propre après usinage ( grâce à sa densité ), c’est donc parfait pour un usinage CNC.
Initialement je souhaitais avoir des plans de travail en pierre mais cela ne rentrait pas dans mon enveloppe. Si j’avais cédé à ce « caprice » j’aurais du faire trop de concessions pour le reste de l’appartement, et je n’y était pas prêt. Je ne voulais pas non plus prendre du fake type panneaux stratifiés imprimés marbre car cela me dérange « philosophiquement ». En fouillant sur Pinterest et Instagram, j’ai fini par trouvé une matière géniale : des panneaux de plastiques recyclés et compressés. Avec des pots de yaourts on obtient un marbré blanc, avec des emballages de viande on obtient un marbré noir. Parfait pour moi, j’ai une matière qui est éco-responsable, à l’effet souhaité et est alimentaire. Cerise sur le gâteau : elle s’usine particulièrement bien à la CNC : que demande le peuple ! Voilà des photos des échantillons :

Si vous me suivez sur Facebook vous avez pu voir quelques étapes de la fabrication de la cuisine, avant un article complet voilà quelques inspirations :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :